Compte-rendu du séminaire d’avril 2009

Le séminaire du 17 avril 2009 organisé avec l’UNAF était consacré à l’accès aux soins et particulièrement à ses déterminants sociaux et économiques.

Chantal CASES, directrice de l’IRDES

L’intervention de Chantal CASES, directrice de l’IRDES, Institut de Recherche et de Documentation en économie de la santé, a restitué les grandes problématiques actuelles de l’accès aux soins. Après avoir donné des éléments de définition de la notion même d’accès aux soins, Mme CASES a notamment insisté sur l’importance d’une couverture complémentaire pour assurer un bon accès aux soins, et notamment pour diminuer le renoncement aux soins, dans un contexte d’accroissement de certaines charges (tickets modérateurs, franchises). Or l’acquisition de cette couverture, malgré des progrès importants, reste dépendante des revenus, de la catégorie socioprofessionnelle et de l’âge des personnes. Si 93% de la population est couverte par une complémentaire en 2006, ce taux varie entre 95,7% chez les cadres et 88,5% chez les ouvriers non qualifiés. De plus, la qualité des garanties offertes par des contrats de couverture complémentaire reste très variable, ce qui constitue un autre facteur d’inégalité d’accès aux soins. Ces inégalités se retrouvent sur l’accès aux actions de prévention.

Mme ANGELE et de M. RUNFOLA du Fonds CMU

L’intervention de Mme ANGELE et de M. RUNFOLA du Fonds CMU a permis de rappeler les objectifs, les critères et la mise en œuvre pratique des dispositifs créés par les pouvoirs publics pour améliorer l’accès aux soins : CMU, CMU complémentaire, Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS). Si 2,3% de la population bénéficie aujourd’hui de la CMU de base, la CMU-C concerne 6,4% de la population dont une forte proportion (44%) de jeunes de moins de vingt ans. Les limites de ces dispositifs notamment le non-recours et les refus de soins ont été présentées. Enfin, plusieurs éléments ont fait l’objet de développements plus précis : par exemple, l’articulation problématique entre CMU-C et certains minima sociaux, notamment l’AAH et le futur RSA.

Mmes POISSON et ROCHEFORT bénévoles de l’association Médecins du Monde

Mmes POISSON et ROCHEFORT, en région parisienne, ont d’abord rappelé les éléments de base sur le dispositif d’Aide Médicale d’Etat (AME) destiné à la prise en charge des soins des personnes étrangères résidant illégalement en France. Elles ont ensuite présenté, à l’aide de nombreux exemples très concrets, les difficultés de mise en œuvre de ce dispositif pour des raisons tant administratives (vérification de la résidence ou de la durée minimale de séjour) que sociales (difficultés linguistiques ou problèmes de mobilité).

Mme BASSET, représentante de la l’UNAF à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie

L’après-midi, Mme BASSET, représentante de la l’UNAF à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, a exposé les principales positions de l’UNAF sur les différents dossiers d’actualité : franchises médicales, dépassements d’honoraires, secteur optionnel et consultation à 23 euros, PLFSS pour 2010.

  • Pour accéder à l’intervention de Mme BASSET, cliquer ici

M. OLIVIER-KOEHRET, président du syndicat de médecins MG France

M. OLIVIER-KOEHRET, président du syndicat de médecins MG France, s’est ensuite exprimé sur les difficultés rencontrées par les médecins pour assurer leurs missions. Il a notamment répondu aux questions sur l’attitude de certains professionnels pouvant nuire à l’accès aux soins (dépassements d’honoraires, refus de CMU…) et sur les évolutions possibles du métier même de médecin qui pourraient améliorer l’accès aux soins (travail plus collectif, maisons médicales…).

Dernière mise à jour : mardi 6 mars 2012



Vous êtes ici >> Accueil > Les colloques > Protection sociale > Séminaire sur l’accès aux soins - 17 avril 2009 > Compte-rendu du séminaire d’avril 2009

Mentions légales - Plan du site -

UNAFOR — 28 place Saint Georges - 75009 PARIS — Tél. : 01 49 95 36 97 - Fax : 01 40 16 12 76