Table ronde : secret médical ; secret professionnel ; secret partagé ? définitions ; contours ; évolutions et conséquences de la loi de 2002

avec Jean-Yves BARREYRE ; Thierry FOSSIER ; Jean MAISONDIEU

Pour Jean-Yves BARREYRE, analysant les lois de 2002 mais également le mouvement législatif en cours, il est essentiel de différencier les notions de transparence et de secret. La transparence est un besoin dans la société française. Ce besoin de transparence s’oppose à la nécessité du secret c’est à dire de la discrétion qui protège les activités de la vie privée.

Un élément important vient bouleverser le travail social dont il faut préciser le sens ; celui de l’observation partagée, c’est à dire le partage d’un certain nombre d’informations pour éviter les réponses « par filières ».

L’observation partagée est au service d’une stratégie globale d’intervention et suppose des intervenants ayant capacité à différencier le partage de l’information suffisante et nécessaire au service d’un objectif contractualisé et d’un projet personnalisé (externe aux établissements, aux services et aux institutions) entre personnes volontaires et ce qui relève de la confidentialité (confidentialité qui a la même racine étymologique que le mot confiance que suppose la relation éducative, soignante ou accompagnatrice d’une personne).

Enfin, il faut se méfier d’une société qui serait demandeuse de plus en plus d’informations. Cet abus de la communication et de la transparence pourrait menacer le sens même de l’action et aboutir au contraire à un acte de pouvoir généralisé.

Dernière mise à jour : lundi 5 mars 2012


Page précédente >> Les conséquences de la loi du 4 mars 2002 sur les majeurs protégés
Page suivante >> Table ronde : secret médical ; secret professionnel ; secret partagé ? définitions ; (...)

Vous êtes ici >> Accueil > Les colloques > Pratique tutélaire > Tutelle et lois 2002 > Table ronde : secret médical ; secret professionnel ; secret partagé ? (...)

Mentions légales - Plan du site -

UNAFOR — 28 place Saint Georges - 75009 PARIS — Tél. : 01 49 95 36 97 - Fax : 01 40 16 12 76