Le risque

Stéphane CALLENS

M. CALLENS, professeur de sciences économiques à l’Université d’Artois, propose une approche du risque. Le risque étant un danger potentiel, il insiste sur le fait qu’il est nécessaire d’agir en amont, d’où l’existence du principe de précaution. Ce dernier a été défini pour des situations de nouveaux risques.

Les problèmes posés par les nouveaux risques font bien souvent appel à des notions juridiques éprouvées : par exemple la responsabilité d’un armateur pour un problème de pollution par des matières dangereuses. La protection judiciaire est un exemple de ces solutions juridiques dont l’origine est ancienne, et qui a contribué à apporter une réponse à la question de l’égalité entre les personnes.

Si l’on part de la théorie d’Amartya SEN (prix Noble d’économie 1998) sur les capacités, les individus devront faire des choix en fonction de leur capacité. Ainsi la restriction d’une capacité diminue l’éventail des possibilités qu’a un individu d’agir. La conséquence première va donc être une perte de valeur économique. Il définit la capacité comme « la liberté d’accomplir des fonctionnements de valeur », elle est « l’épaisseur concrète » de la liberté. Il différencie capacité et fonctionnement, dans la mesure où il définit un fonctionnement comme étant ce qu’une personne réussit à faire, en consommant un bien. Le fonctionnement est composé d’états et d’actions. Pour l’économiste, la capacité d’un individu reflète donc sa liberté de choisir entre différentes conditions de vie.

Il convient de ne pas confondre capacité (fonctions de base : prendre une décision, assurer ses soins personnels...) et aptitude (don inné à l’exemple de courir très vite et où il n’y aura pas de compensation sociale). Au regard des capacités, la société va vouloir rétablir un équilibre en matière d’égalité. Ainsi, le tuteur va combler le manque de capacité à gérer sa vie par une personne ne le pouvant pas ou peu. Il va donc y avoir une compensation sociale, une égalité civile instauré notamment par la loi de 1968 pour le majeur protégé.

Dernière mise à jour : lundi 5 mars 2012


Page précédente >> Risque et précaution : la scène et les protagonistes
Page suivante >> Le risque et le principe de précaution dans l’action sociale


Mentions légales - Plan du site -

UNAFOR — 28 place Saint Georges - 75009 PARIS — Tél. : 01 49 95 36 97 - Fax : 01 40 16 12 76