Les acteurs, leurs politiques et les financements : quelles interactions ?

Tahar BELMOUNESTahar BELMOUNES, directeur de l’action sociale à la CNAF, rappelle les grandes données financières qui caractérisent l’action du réseau des caisses d’allocations familiales, que ce soit dans l’action de solvabilisation des familles ou dans l’aide aux équipements et aux services, et sur leurs évolutions récentes. Il insiste ensuite sur la volonté de décentralisation de la Caisse nationale tout en soulignant l’absence de « chef de file » pour les politiques locales de l’enfance et les instruments uniquement incitatifs et jamais contraignants dont disposent les caisses pour déclencher les initiatives locales d’accueil des enfants.

Ce modèle d’action, différent d’un modèle de « service public » expliquerait en partie les disparités territoriales persistantes de l’offre.

Laurent OrtaldaLaurent Ortalda, conseiller technique petite enfance à la CNAF

Laurent ORTALDA détaille ensuite les bilans que l’on peut dresser de dispositifs récents ou ayant connu des évolutions marquées, comme la Prestation de Service Unique ou les contrats enfance.

Tahar BELMOUNES et Laurent ORTALDA évoquent aussi le contenu de la récente convention d’objectifs et de gestion signée entre l’Etat et la CNAF en juillet 2005.

Dernière mise à jour : mardi 6 mars 2012


Page précédente >> Le rôle et les orientations de l’Etat dans les politiques d’accueil des jeunes (...)
Page suivante >> L’expérience de Familles Rurales

Vous êtes ici >> Accueil > Les colloques > Protection sociale > L’accueil de la petite enfance > Les acteurs, leurs politiques et les financements : quelles interactions (...)

Mentions légales - Plan du site -

UNAFOR — 28 place Saint Georges - 75009 PARIS — Tél. : 01 49 95 36 97 - Fax : 01 40 16 12 76